Vendredi 22 mai 2020 à l’âge de 93 ans.

Anna Bulgari parlait couramment le grec et les dernières années de sa vie, elle fait d’assez longs séjours dans la région de Thesprotie.

Dans l’esprit de l’évergétisme qui consiste à faire profiter la collectivité de leurs richesses la famille Bulgari a toujours aidé sa ville natale : construction d’une école, donations ……

l’Ecole de Paramythia Sotiris Voulgaris ΓΑΚ-Τοπικό Αρχείο Παραμυθιάς

dernière rencontre en mars 2019… avec le maire de Souli

Anna Bulgari avait fait l’actualité en 1983 lorsqu’elle avait été kidnappée avec son fils adolescent, Giorgio, dans leur propriété à Aprilia, une petite ville au sud de Rome. Ils avaient été séquestrés pendant plusieurs semaines avant d’être libérés après versement d’une rançon. Les ravisseurs avaient été jusqu’à couper un morceau d’oreille du garçon pour l’envoyer dans une enveloppe, rappellent dimanche des médias italiens. Après cette expérience, Anna Bulgari mena une vie assez recluse.

Sotirios Voulgaris, le fondateur, était originaire de Paramythia, dans la région d’Epire de l’ancien Empire Ottoman.

En 1877 Sotirios Voulagris a quitté son village natal pour fuir les persécutions.. d’abord à Corfou, puis Naples et enfin à Rome en 1884 où il ouvre plusieurs boutiques d’antiquités et d’orfèvrerie.https://www.thetoc.gr/Content/ImagesDatabase/a6/a621a8e576394e0ebfc97d165a7aa3a1.jpg?v=1&maxwidth=650&

En 1906 qu’il ouvre l’actuel magasin de la Via Condotti avec ses fils Costantino et Giorgio, et qu’il se spécialise, à partir de 1910, dans la joaillerie.

Le nom du fondateur grec ayant été italianisé en Bulgari, celui-ci a voulu que le nom de la marque soit écrit selon l’alphabet latin classique (V = U) afin de rappeler son nom d’origine.

La Maison fait partie du groupe LVHM depuis 2011. C’est le troisième grand joaillier du monde après Cartier et Tiffany.

Les premières créations de Haute Joaillerie des années 1920 reflètent encore l’esprit de l’école française, mêlant diamants et platine à des motifs Art déco géométriques et raffinés. C’est à partir des années 1940 que le style résolument italien de Bvlgari commence à émerger, faisant la part belle à la brillance ensoleillée de l’or jaune.

Dans les années 60, les bijoux issus de la collection Serpenti incarnent l’esprit de la maison, son chic, son audace et son attachement aux couleurs.

Collier Serpenti Haute-Joaillerie en or blanc avec deux diamants taille poire et pavé diamants ©Bulgari.com

Le serpent est le symbole de l’incarnation des plus hautes valeurs telles que la vitalité, l’énergie,  le savoir, voire même de l’éternel renouvellement. Elizabeth Taylor est l’actrice dont le nom est lié à l’Histoire de la marque. A  l’occasion du film Cléopâtre, elle porte une montre en or à tête et queue de serpent pavées de diamants et d’émeraudes signée Bulgari.

Au fil des décennies, la famille Bulgari façonne un style unique, caractérisé par de spectaculaires associations de couleurs, des volumes exquis et des motifs inimitables rendant hommage aux racines gréco-romaines de la Maison.

A l’heure du tout standardisé, la haute joaillerie fait figure d’exception. La valeur ajoutée de ses productions tient assurément aux artisans sollicités. Cela grâce à une multitude de métiers rares où le travail manuel se met ainsi au service d’une fabrication sur mesure de bijoux extrêmement précieux et souvent uniques. Visant une clientèle très spécifique, ces pièces d’exception peuvent accaparer un atelier de création pendant des milliers d’heures.

Anna Bulgari  a fait don à l’université de Sienne  les archives du joaillier COSTANTINO BULGARI.  Ces archives contiennent un demi-siècle de recherches inédites sur l’orfèvrerie italienne ancienne du XIVe au XIXe siècle. Aussi on y trouve des études, des correspondances entre Costantino Bulgari et ses collaborateurs, des cartes de milliers de marques, souvent d’orfèvres inconnus, des centaines de photos d’objets rares et inédits.

L’acte de donation a été signé  15 juin  2010 entre Anna Bulgari Calissoni, fille de Costantino Bulgari,  Giovanni Raspini, propriétaire de la société homonyme et le recteur de l’Université de Sienne Silvano Focardi.

C’est le  Laboratoire Arezzo qui est chargé du catalogage et de la numérisation des archives. Les travaux  seront effectués sous la direction scientifique du professeur Paolo Torriti, professeur d’histoire des arts appliqués et d’orfèvrerie. Les archives seront bientôt disponible en ligne pour les universitaires et le public. Sponsor de l’initiative est  la société « Giovanni Raspini ».

Les archives sont actuellement accessibles au public à l’adresse :

viale Cittadini 33
52100 Arezzo
palazzina della Biblioteca, primo piano, stanza 42
tel. 0575 926363 – 243

La Maison Bulgari conserve son  histoire dans un musée exceptionnel.

Du 26 juin au 3 novembre 2019, le palais de Venise et le château Saint-Ange – deux musées prestigieux de Rome – avaient accueilli  l’exposition BVLGARI, THE STORY, THE DREAM.