Melina Mercouri : 30 ans vers l’éternité

Le 6 mars 2024, trente ans jour pour jour depuis que Melina Mercouri a rejoint l’éternité, laissant les projecteurs à jamais dirigés sur son parcours exceptionnel dans le 7e Art, le théâtre et la politique, en tant que ministre de la Culture, l’Institut français de Grèce organise une soirée en son hommage.

Lors de la soirée, le public parcourra sa vie et son œuvre, grâce aux témoignages de personnalités telles que Spyros ARSENIS et Yorgos ARCHIMANDRITIS, auteurs du livre « Melina. Une star en Amérique » (éditions Patakis) et Yannis ZOUMBOULAKIS, journaliste et critique de cinéma.

Ce sera l’occasion de découvrir une sélection de documents audiovisuels inédits, tant de Melina Mercouri que de personnalités grecques et françaises qui l’ont côtoyée et qui ont travaillé avec elle. Ces documents témoigneront du parcours unique de la « dernière déesse grecque » qui a illuminé avec sa personnalité la scène culturelle internationale.


Melina Mercouri: actrice, antifasciste et soutien à la culture

 

Vie et carrière

Melina Mercouri a d’abord été une comédienne de théâtre célèbre en Grèce, avant de devenir une vedette internationale de cinéma, récompensée pour son rôle dans le film «Jamais le dimanche». Elle s’est lancée dans la politique après le coup d’État survenu en Grèce en 1967 et a milité dans le monde entier les années suivantes pour le départ de la «junte des colonels». Après le rétablissement de la démocratie en 1974, Melina Mercouri est retournée dans son pays pour entamer une carrière politique. Elle y est devenue la ministre de la Culture restée le plus longtemps en fonction. Chantre de la culture grecque et européenne, elle est à l’origine, parmi de nombreuses réalisations, de l’initiative des Capitales européennes de la culture.

Une vision pour l’Europe

En tant que ministre grecque de la culture, Melina Mercouri a organisé en1983 une réunion avec les ministres de la culture des 9 autres pays membres de l’UE au cours de la première présidence grecque du Conseil.

Elle y a encouragé les autres ministres à s’associer à ses efforts pour donner une plus grande place à la culture dans toute l’Europe. Ce fut la première des réunions entre ministres européens de la culture, qui n’ont jamais cessé d’être organisées régulièrement depuis.

.