Les traditions des fêtes de fin d’année et de noël en Grèce

Le Christopsomo, le pain béni, est préparé pour Noël, et la Vassilopita, un gâteau spécial avec une pièce porte-bonheur cachée à l’intérieur, pour le Nouvel An. Et puis, aucune salle à manger ne serait complète sans un plateau de kourambiedes et de melomacarona, les douceurs traditionnelles de Noël, pour tenter ses invités pendant toute la période des fêtes.

Le soir du 24 décembre marque la fin d’un jeûne de 40 jours. Les grecs font donc un bon repas le soir de Noël. Néanmoins le réveillon est plutôt célébré le 31 décembre au soir (à minuit). Le Père Noël est alors incarné par Saint Basile et l’on partage la Vassilopita et les cadeaux. Cette tradition remonte au 4ème siècle lorsque Saint Basile, alors évêque de Césarée, s‘engagea dans un combat contre la famine. Il trouva un moyen de distribuer les pièces aux pauvres en les cachant dans une pita (gâteau).

Sapin ou bâteau de Noël

Traditionnellement, les Grecs décorent leurs maisons de bateaux au lieu du célèbre sapin de Noël. A l’origine, les familles de marins exprimaient ainsi leur gratitude pour le retour en toute sécurité du père et des fils de la maison, et cette tradition se poursuit aujourd’hui encore.

Les Kalanta : les chants de Noël

La veille de Noël en Grèce (le 24 et le 31 décembre), les enfants chantent des Kalanta. Ce sont des chants de Noël grecs. Ils sont accompagnés généralement d’un simple triangle et chantent soit dans la rue soit en de maison en maison.  Afin de les récompenser, il est de bon ton de leur offrir quelques pièces ou chocolats.

L’epiphanie ou Theophania – le 6 janvier

Le jour de l’épiphanie en Grèce, est appelé Theophania. On célèbre d’avantage le jour du baptème de Jésus par Saint Jean plutôt que les rois mages.

Ainsi, durant cette célébration, le pope bénit les eaux de la mer ou de la rivière et jette une croix dans l’eau. Les jeunes gens téméraires se jettent alors à l’eau (souvent très fraîche à cette époque) afin de récupérer la croix. Celui qui la ramène à la surface est béni par le pope et son exploit lui porte chance toute l’année. Cette tradition s’appelle Ta Fota.

Les Kallikatzaroi

Dans la mythologie populaire les Kallikatzaroi sont des sortes d’horribles gnomes qui rongent l’arbre sur lequel est posé la Terre. Ils font ça tant et si bien qu’à la fin de l’année il ne reste plus qu’une petite écorce à grignoter. Le monde est en danger, il risque fort de s’écrouler !

A Noël, les kallikatzaroi sont attirés par l’odeur des gâteaux et reviennent à la surface. Ils en trouvent laissés à leur intention devant les maisons et les dévorent. Ainsi contents et rassasiés, ils s’amusent à semer la pagaille dans les villages. C’est la raison pour laquelle, il ne vaut mieux pas trop s’aventurer dans les rues le soir de Noël et rester en famille. En effet, le lendemain, les gens constatent les dégâts de la nuit précédente : jarre de vin ouverte, saucisses grignotés et objets volés ou renversés.

Après avoir fait des bêtises durant toute la période des fêtes, le jour de l’épiphanie, ces affreux Kallikatzaroi retournent sous terre pour continuer leur oeuvre malfaisante. Mais voilà que l’arbre de la terre a eu le temps de se reconstituer entre temps. Alors le monde est sauvé ! ….jusqu’à l’année suivante.

Les traditions culinaires de Noël

Les “gateaux” de Noël : il en existe deux sortes les MELOMAKARONA, un biscuit au miel et noix, ainsi que les KOURABIEDES, des biscuits aux amandes, recouverts de sucre glace. Ils fleurissent dans toutes les boulangeries, mais le mieux est encore de les faire soit même.

Le CHRISTOPSOMO vient accompagner le repas de Noël. Il se présente sous la forme d’un pain rond sur lequel est dessiné une croix byzantine. À partir du mois de décembre, on trouve ces gâteaux partout ! Le plus souvent, les familles les cuisinent ensemble, mais dans les grandes villes, les gens pressés peuvent les acheter dans n’importe quelle boulangerie.

La VASSILOPITA est dégustée le 31 au soir pour célébrer Saint Basile.  Il s’agit dune sorte de brioche aromatisée à la fleur d’oranger. Mais il existe de nombreuses variantes à base d’amandes. A l’intérieur de la vassilopita, une pièce est cachée. Pour le partage, on réalise autant de parts qu’il y a de convives et l’on en ajoute quatre suplémentaires : une pour le Christ, une pour la vierge Marie, une pour Saint Basile et une pour le pauvre. Celui qui découvre la pièce aura chance et bonheur tout au long de l’année.

La grenade, signe de prospérité et fertilité

Le jour du Nouvel An, la tradition est de jeter une grenade devant le seuil de sa porte, après l’avoir préalablement fait bénir. La grenade est symbole de prospérité et de fertilité et elle porte bonheur. Vous en verrez d’ailleurs souvent dans les magasins de souvenirs.

CHANTS TRADITIONNELS DE NOËL, JOUR DE L’AN ET ÉPIPHANIE

Καλήν εσπέραν άρχοντες  Κάλαντα Χριστουγέννων

Καλήν εσπέραν άρχοντες,

αν είναι    ορισμός σας,

Χριστού τη Θεία γέννηση,

να πω στ’ αρχοντικό σας.

Χριστός γεννάται σήμερον,

εν Βηθλεέμ τη πόλη,

οι ουρανοί αγάλλονται,

χαίρεται η φύσις όλη.

Εν τω σπηλαίω τίκτεται,

εν φάτνη των αλόγων,

ο βασιλεύς των ουρανών,

και ποιητής των όλων.

Πλήθος αγγέλων ψάλλουσι,

το Δόξα εν υψίστοις,

και τούτο άξιον εστί,

η των ποιμένων πίστις.

Εκ της Περσίας έρχονται

τρεις μάγοι με τα δώρα

άστρο λαμπρό τους οδηγεί

χωρίς να λείψει ώρα.

Σ’ αυτό το σπίτι που ‘ρθαμε,

πέτρα να μη ραγίσει

κι ο νοικοκύρης του σπιτιού

χρόνια πολλά να ζήσει.

Bonsoir nobles gens,

Si vous le voulez,

La sainte naissance du Christ

Chanterai-je dans votre noble maison.

Le Christ est né aujourd’hui

Dans la ville de Bethléem

Les cieux se réjouissent,

La nature entière est heureuse.

Dans une grotte il est né

Dans une mangeoire à chevaux,

Le Roi de tout l’univers

Le Créateur de toute chose

Une foule d’anges chantent

« Hosanna in excelsis »

Et sainte est

La foi des bergers.

De Perse arrivent

Trois Mages avec leurs présents.

Une étoile brillante leur montre le chemin

Sans retard.

Dans cette maison nous sommes venus,

Qu’aucune pierre jamais ne se fende,

Et que le propriétaire

Vive de nombreuses années.

 

Αρχιμηνιά κι αρχιχρονιά, πρωτοχρονιά

ψηλή μου δεντρολιβανιά,

κι αρχή καλός μας χρόνος,

εκκλησιά με τ’ άγιο θρόνος.

Αρχή που βγήκε ο Χριστός,

άγιος και πνευματικός,

στη γη να περπατήσει

και να μας καλοκαρδίσει.

Άγιος Βασίλης έρχεται

και δε μας καταδέχεται

από την Καισαρεία,

συ ’σ’ αρχόντισσα, κυρία.

Βαστάει εικόνα και χαρτί,

ζαχαροκάντιο ζυμωτή,

χαρτί και καλαμάρι,

δες κι εμέ το παλληκάρι.

Το καλαμάρι έγραφε,

τη μοίρα του την έλεγε

και το χαρτί ομίλει

άσπρε μου, άγιε Βασίλη.

Un nouveau mois et une nouvelle année

Chanson de Nouvel An

Un nouveau mois et une nouvelle année,

Mon grand romarin,

Puissions-nous tous commencer une bonne année

À l’église avec le saint trône.

Au commencement est venu le Christ,

Saint et spirituel,

Pour marcher sur la terre

Et remplir nos cœurs de joie.

Saint Basile arrive,

Et il nous dédaigne,

Il vient de Césarée

Vous êtes une grande dame.

Il tient une icône et du papier,

Un gâteau sucré,

Du papier et de l’encre

Voyez ici l’enfant.

L’encre a écrit,

Parlant de sa destinée

Et le papier a dit :

« Mon cher Saint Basile »

Asseyez-vous et mangez, asseyez-vous et buvez,

Asseyez-vous et dites-nous vos peines,

Asseyez-vous et chantez

Et remplissez nos cœurs de joie.

Τα φώτα Aujourd’hui c’est la lumière

Σήμερα τα φώτα κι ο φωτισμός

η χαρά μεγάλη κι ο αγιασμός.

Κάτω στον Ιορδάνη τον ποταμό

κάθετ’ η κυρά μας η Παναγιά.

Όργανo βαστάει, κερί κρατεί

και τον Αϊ-Γιάννη παρακαλεί.

Άϊ-Γιάννη αφέντη και βαπτιστή

βάπτισε κι εμένα Θεού παιδί.

Ν’ ανεβώ επάνω στον ουρανό

να μαζέψω ρόδα και λίβανο.

Καλημέρα, καλημέρα,

Καλή σου μέρα αφέντη με την κυρά.

Aujourd’hui c’est la lumière

l’éclaircissement

la grande joie et la sanctification

Dans le fleuve de Jourdain

Notre-Dame est assise

Elle porte un instrument, tient un cierge

Et supplie saint Jean.

Saint Jean, maître et baptiste

Baptise  aussi, l’enfant de Dieu.

Pour monter au ciel

et cueillir des roses et résine d’oliban

Bonjour, bonjour,

Bonne journée à toi , mon monsieur et à ta dame