Noël en Grèce

La période des fêtes de fin d’année en Grèce débute la veille de Noël et se termine à l’Épiphanie. Elle s’étend sur une période de 12 jours appelée Douzaine.

Durant cette Douzaine, de nombreuses coutumes (variant d’une région à l’autre) sont célébrées à travers tout le pays. Elles résultent de fêtes chrétiennes et de croyances païennes que le Christianisme a tenté en vain de balayer.

NOËL 

Le 24 décembre, veille de Noël, dans tout le pays, les enfants vont de maison en maison chanter les “ KALANDA ” (provient du mot latin Calendae, nom des premiers jours du mois de janvier qui étaient célébrés avec pompe sous l’Empire Byzantin) en s’accompagnant d’un trigone (triangle métallique que l’on frappe à l’aide d’une tige métallique). Autrefois, les maîtresses de maison leur donnaient des sucreries, des fruits secs et des petits gâteaux mais aujourd’hui, dans les grandes villes, les enfants reçoivent de l’argent.

La veille de noël, un repas de réveillon frugal clôt une période de jeûne de 40 jours. La table de Noël est dressée pour le lendemain et on se couche tôt pour assister à la messe qui commence à quatre heures du matin et se termine juste avant le lever du soleil, généralement les enfants portent des vêtements neufs et communient.

Le 25 DÉCEMBRE, au retour de l’église, toute la famille mange du miel, des fruits secs et le Christopsomo (littéralement “le pain duChrist”), sorte de galette aux noix que la maîtresse de maison.

Le repas de Noël est constitué de dinde farcie et/ou de cochon de lait farci, de kourabiédès, de mélomakarona et de diples .

Le 25 décembre, les “ Kalikantzari ” font leur apparition jusqu’au 6 janvier, jour de l’Épiphanie.

Un KALLIKANTZAROS est un lutin malveillant issu du folklore grec. Il vit habituellement sous terre mais sort à la surface du 25 décembre au 6 janvier, soit au solstice d’hiver et pour la quinzaine de jours où le soleil cesse ses mouvements saisonniers. En grec, Kallikantzaros désigne tous les êtres de petite taille laids et facétieux. On dit que ce nom a été dérivé du mot « Kalos-Kentauros », qui se traduit vaguement par un beau centaure et que la créature a ses racines dans la Grèce antique.

Habituellement, le Kallikantzaros séjourne sous terre et sa principale occupation est de scier l’arbre du monde afin qu’il s’effondre avec la Terre. Cependant, quand il est sur le point de terminer sa besogne, Noël arrive et il vient à la surface en oubliant l’arbre pour se mettre à jouer de très mauvais tours aux mortels. Finalement, quand vient l’épiphanie, le 6 janvier, le soleil reprend ses mouvements et il retourne sous terre pour reprendre son travail de destruction. Il voit alors que durant son absence, l’arbre du monde s’est régénéré, il recommence donc à le scier jusqu’au Noël suivant, dans un cycle sans fin !

Les Kallikantzaroi étant des créatures de la nuit, il existe de nombreux moyens de s’en protéger pendant les jours où ils errent à la surface de la terre. L’une des méthodes consiste à laisser une passoire devant la porte : si un Kallikantzaros approche avec de mauvaises intentions, il s’assiéra et comptera les trous jusqu’à ce que le soleil se lève et qu’il soit forcé de se cacher. Les Kallikantzaroi ne peuvent pas compter au-delà de 2, puisque 3 est un chiffre sacré, et qu’en le prononçant, ils se tuent eux-mêmes.

NOUVEL AN

Le 31 décembre, les enfants reprennent leur trigone et vont de maison en maison chanter les « Kalanda » dédiés à Agios Vassilis (Saint Basile). Ils reçoivent de l’argent ou des friandises en remerciement de leur chant. Les enfants accrochent leurs chaussures et leurs chaussettes aux fenêtres ou à la cheminée pour que le saint les remplisse de cadeaux.

Le 1er janvier, fête d’Agios Vassilis, les traditions ce jour-là sont liées à l’heureux commencement de l’année nouvelle à travers tout le pays.  A minuit, de retour de la grande messe, le maître de maison ou bien l’aîné des enfants, avant de pénétrer le premier dans la maison, jette sur le sol à l’intérieur de la maison une grenade avec vigueur afin qu’elle éclate en 1000 morceaux et puis il entre du pied droit dans la maison.

À minuit, Agios Vassilis apporte des cadeaux aux enfants, les adultes échangent leurs cadeaux et tentent leur chance aux cartes, on joue au « 31 ». On coupe la vassilopita, où l’on cache une pièce de monnaie portant bonheur toute l’année à qui la trouve.

L’EPIPHANIE

L’Épiphanie est le jour où le Christ a été baptisé dans le Jourdain par Saint Jean Baptiste et c’est un événement qui revêt une très grande importance en Grèce. Le 5 janvier, veille de l’Épiphanie, les enfants chantent de nouveau des kalanda, dans le but cette fois-ci d’aider à chasser les Kalikantzari et les renvoyer sous terre. Le 6 janvier, jour de l’Épiphanie, les popes vont après la messe à travers les villages bénir les maisons

Les popes bénissent également les eaux en immergeant un crucifix dans la mer, les rivières, les sources et les lacs. Les fidèles plongeant dans l’eau afin de récupérer le crucifix. Celui qui le trouve sera chanceux toute l’année. Les Kalikantzari, effrayés par la bénédiction du pope, s’enfuient et regagnent les entrailles de la terre pour se protéger de l’eau bénite.

CHANTS TRADITIONNELS DE NOËL, JOUR DE L’AN ET EPIPHANIE

Καλήν εσπέραν άρχοντες  Κάλαντα Χριστουγέννων

Καλήν εσπέραν άρχοντες,

αν είναι    ορισμός σας,

Χριστού τη Θεία γέννηση,

να πω στ’ αρχοντικό σας.

Χριστός γεννάται σήμερον,

εν Βηθλεέμ τη πόλη,

οι ουρανοί αγάλλονται,

χαίρεται η φύσις όλη.

Εν τω σπηλαίω τίκτεται,

εν φάτνη των αλόγων,

ο βασιλεύς των ουρανών,

και ποιητής των όλων.

Πλήθος αγγέλων ψάλλουσι,

το Δόξα εν υψίστοις,

και τούτο άξιον εστί,

η των ποιμένων πίστις.

Εκ της Περσίας έρχονται

τρεις μάγοι με τα δώρα

άστρο λαμπρό τους οδηγεί

χωρίς να λείψει ώρα.

Σ’ αυτό το σπίτι που ‘ρθαμε,

πέτρα να μη ραγίσει

κι ο νοικοκύρης του σπιτιού

χρόνια πολλά να ζήσει.

https://www.youtube.com/watch?v=nSnhvgsTa04

Bonsoir nobles gens,

Si vous le voulez,

La sainte naissance du Christ

Chanterai-je dans votre noble maison.

Le Christ est né aujourd’hui

Dans la ville de Bethléem

Les cieux se réjouissent,

La nature entière est heureuse.

Dans une grotte il est né

Dans une mangeoire à chevaux,

Le Roi de tout l’univers

Le Créateur de toute chose

Une foule d’anges chantent

« Hosanna in excelsis »

Et sainte est

La foi des bergers.

De Perse arrivent

Trois Mages avec leurs présents.

Une étoile brillante leur montre le chemin

Sans retard.

Dans cette maison nous sommes venus,

Qu’aucune pierre jamais ne se fende,

Et que le propriétaire

Vive de nombreuses années

Αρχιμηνιά κι αρχιχρονιά, πρωτοχρονιά

ψηλή μου δεντρολιβανιά,

κι αρχή καλός μας χρόνος,

εκκλησιά με τ’ άγιο θρόνος.

Αρχή που βγήκε ο Χριστός,

άγιος και πνευματικός,

στη γη να περπατήσει

και να μας καλοκαρδίσει.

Άγιος Βασίλης έρχεται

και δε μας καταδέχεται

από την Καισαρεία,

συ ’σ’ αρχόντισσα, κυρία.

Βαστάει εικόνα και χαρτί,

ζαχαροκάντιο ζυμωτή,

χαρτί και καλαμάρι,

δες κι εμέ το παλληκάρι.

Το καλαμάρι έγραφε,

τη μοίρα του την έλεγε

και το χαρτί ομίλει

άσπρε μου, άγιε Βασίλη.

 

Un nouveau mois et une nouvelle année

Chanson de Nouvel An

Un nouveau mois et une nouvelle année,

Mon grand romarin,

Puissions-nous tous commencer une bonne année

À l’église avec le saint trône.

Au commencement est venu le Christ,

Saint et spirituel,

Pour marcher sur la terre

Et remplir nos cœurs de joie.

Saint Basile arrive,

Et il nous dédaigne,

Il vient de Césarée

Vous êtes une grande dame.

Il tient une icône et du papier,

Un gâteau sucré,

Du papier et de l’encre

Voyez ici l’enfant.

L’encre a écrit,

Parlant de sa destinée

Et le papier a dit :

« Mon cher Saint Basile »

Asseyez-vous et mangez, asseyez-vous et buvez,

Asseyez-vous et dites-nous vos peines,

Asseyez-vous et chantez

Et remplissez nos cœurs de joie.

https://www.youtube.com/watch?v=XN3iVlrDpRI

Τα φώτα Aujourd’hui c’est la lumière

 Σήμερα τα φώτα κι ο φωτισμός

η χαρά μεγάλη κι ο αγιασμός.

Κάτω στον Ιορδάνη τον ποταμό

κάθετ’ η κυρά μας η Παναγιά.

Όργανo βαστάει, κερί κρατεί

και τον Αϊ-Γιάννη παρακαλεί.

Άϊ-Γιάννη αφέντη και βαπτιστή

βάπτισε κι εμένα Θεού παιδί.

Ν’ ανεβώ επάνω στον ουρανό

να μαζέψω ρόδα και λίβανο.

Καλημέρα, καλημέρα,

Καλή σου μέρα αφέντη με την κυρά.

https://www.youtube.com/watch?v=HVEIP5p7lCY

Aujourd’hui c’est la lumière

l’éclaircissement

la grande joie et la sanctification

Dans le fleuve de Jourdain

Notre-Dame est assise

Elle porte un instrument, tient un cierge

Et supplie saint Jean.

Saint Jean, maître et baptiste

Baptise  aussi, l’enfant de Dieu.

Pour monter au ciel

et cueillir des roses et résine d’oliban

Bonjour, bonjour,

Bonne journée à toi , mon monsieur et à ta dame