Vassilis Vassilikos, auteur du roman-réquisitoire « Z », est mort

Son chef-d’œuvre était paru en 1966, un an avant la dictature des colonels en Grèce. Son adaptation au cinéma par Costa-Gavras avait été récompensée par deux prix au Festival de Cannes et deux Oscars.

L’auteur du célèbre roman-réquisitoire Z, paru un an avant la dictature des colonels en Grèce, Vassilis Vassilikos, est mort jeudi à l’âge de 90 ans à Athènes, a annoncé sa fille, Euridice Vassilikou-Papantoniou à l’Agence France-Presse (AFP). « Il était souffrant depuis plusieurs jours et était hospitalisé », a-t-elle indiqué sans autre précision.

Son chef-d’œuvre Z, paru en 1966 un an avant l’arrivée au pouvoir de la junte, avait été adapté au cinéma par le réalisateur gréco-français Costa-Gavras trois ans plus tard avec Jean-Louis Trintignant, Yves Montand sur une musique de Mikis Theodorakis. « C’est un choc émotionnel. Nous avons vu Vassilis avant-hier, il était trop content de nous voir », a déclaré à l’AFP Michèle Costa-Gavras, l’épouse du cinéaste. Ils se trouvaient à Athènes pour voir leur « cher ami ».

« Je perds un ami, un frère… », a déclaré de son côté le réalisateur installé de longue date en France. « C’était un homme extraordinaire, d’une grande intelligence et aussi d’une grande douceur. Depuis toujours, il était mon conseiller pour tout ce qui concernait la Grèce. Il a toujours eu un regard précis et honnête », a confié Costa-Gavras.

Le roman a été traduit en trente-deux langues et le film projeté dans le monde entier. Il a remporté deux prix au Festival de Cannes et deux Oscars.

Une figure politique grecque

En 1967, l’artiste figura sur la liste des arrestations prioritaires de la police grecque. Un an auparavant, il avait raconté dans Z l’assassinat d’un député de gauche, Gregorios Lambrakis. Comme toutes les œuvres de Vassilikos, cette histoire restera interdite pendant les sept années de dictature militaire que l’écrivain passa en exil, principalement à Paris.

Né le 18 novembre 1933 à Kavala, Vassilikos grandit à Thessalonique, deuxième ville grecque dans le nord de la Grèce. Elève au lycée français, il se passionne pour Gide, Sartre et Camus. Après des études de droit, il étudie la mise en scène pour la télévision aux Etats-Unis.

De retour à Athènes, il travaille comme journaliste et scénariste. Après son exil parisien, il rentre à Athènes en 1974 et devient chroniqueur d’un grand journal. Ses « fiches zoologiques » où il compare les anciens tortionnaires à divers animaux préhistoriques sont particulièrement appréciées.

Chroniqueur de la Grèce contemporaine et militant socialiste infatigable, il fut élu en 2019, à 85 ans, député au Parlement grec sous l’étiquette de Syriza, le principal parti d’opposition.