La communauté grecque organise une Table ronde  dans le cadre de la commémoration du centenaire de la fin de la présence des Grecs en Asie Mineure.

Samedi  5  novembre 2022,   17h00-20h00

Maison des Associations Garibaldi –  Amphithéâtre  VIRA SOULEU; 12ter Pl. Garibaldi, 06300 Nice,Tél. 04 93 86 28 75

 1922  

Après environ dix ans de pogroms, de pratiques de déportation et d’extermination subies au sein de l’Anatolie ottomane, les populations chrétiennes de rite byzantin sont expulsées d’Asie Mineure.

Environ deux millions de réfugiés, la plupart d’entre eux complètement démunis, arrivent et s’installent en Grèce, dans un pays faisant à peine cinq millions d’habitants et étant largement ravagé par une mobilisation militaire quasi ininterrompue depuis les guerres balkaniques de 1912-1913.

Accueillis avec méfiance voire hostilité par les populations et les autorités locales, très souvent exclus, marginalisés ou stigmatisés dans un premier temps, ces individus déplacés par la force et étant obligés d’abandonner un lieu idéalisé et sublimé dans leur mémoire, ont contribué à l’évolution démographique ainsi qu’à l’enrichissement culturel et économique de la société grecque.

Loin de représenter un groupe compact, avec des origines sociales distinctes et des bagages culturels divers et variés, les réfugiés d’Asie Mineure des années 1920 sont devenus une composante majeure de la nouvelle Grèce surgie au lendemain du traité de Lausanne.

Cette table ronde propose de revenir sur les impacts multiples de cette séquence historique aussi bien dans l’aménagement de l’espace grec qu’en termes d’héritages socioculturels pluriels au sein de la société grecque tout au long du XXe siècle et jusqu’à nos jours.

PROGRAMME

17h00                     Accueil …………………  

« Être d’Asie-Mineure en Grèce au XXe siècle: entre comportements politiques et engagements socioculturels »   Nicolas Pitsos, chercheur associé au Centre de Recherches Europe-Eurasie à l’Inalco et chargé de collections pour le domaine grec à la BULAC.

Une nouvelle géographie de la Grèce: comment et où établir de façon durable plus d’un million d’habitants totalement démunis dans un pays d’à peine 5 millions d’habitants presque aussi démunisJoëlle Dalègre, maîtresse de conférences habilitée à diriger des recherches à l’Inalco, agrégée d’histoire et docteure en géographie

 Héritage musical et Mémoire des réfugiés installés au Pirée dans les Rébétika des années 1920  Katherine Nazloglou, Agrégée d’Histoire, Professeur honoraire de CPGE

Suite à la catastrophe de l’Asie Mineure en 1922, Aristidis Stergiadis, le tout puissant Haut Commissaire  de Grèce à Smyrne, s’est réfugié en France. Quelles étaient  les circonstances qui l’ont mené à trouver un refuge à Nice où il a passé 25 ans d’exile et où il a trouvé la mort pour être enterré dans une fosse commune au Cimetière de Caucade en juin 1949? Victoria Solomonidis-Hunter FKC FRHistS Lecturer University College London

Avec la participation du groupe musical franco-grec

 ΟΙ ΜΕΡΑΚΛΗΔΕΣ (OI MERAKLIDES)

avec  Bernard Berretta  (mandole, chant),Viviane Pascal  (baglama, chant),Leonardo Belgioioso  (bouzouki et chnat),Christina Komi  (guitare, chant).