Pendant la Révolution de 1821, les actes héroïques des combattants grecs qui étaient particulièrement appréciés des journaux francophones de Québec et de Montréal, ont peut-être inspiré les Patriotes du Québec pendant le soulèvement de 1837. La première grammaire du grec ancien avec la prononciation du grec moderne a été imprimée en 1837 pour l’utilisation du Collège de Montréal. Lors de sa visite en Grèce deux ans plus tard, Joly de Lotbinière photographie le Parthénon, un daguerréotype qui pourrait être la toute première photographie du Parthénon (1839). Lors de leur visite à Athènes, quelques voyageurs francophones du Québec décrivent la Grèce récemment libérée dans leurs carnets de voyage.

Webinar του Καθηγητή Jacques Bouchard (Langues et Culture Néo-helléniques, Département de littératures et de langues du monde, Université de Montréal) – 30 Μαρτίου 2021

Jacques BOUCHARD

Études classiques au Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières : baccalauréat ès arts de l’Université Laval de Québec (1962).

Licence ès lettres classiques (magna cum laude) à l’Université Laval (1965).

Doctorat ès lettres en grec moderne (mention άριστα) à l’université Aristote de Thessalonique (1970). Sujet : Georgios Tertsétis (el). Études doctorales (Athènes et Thessalonique 1965-1970) sous la direction de Constantin Dimaras, Yorgos Savvidis (el) et Georgios Babiniotis (en).

Cours universitaires de grec moderne (Athènes 1965-1970), de roumain (Brasov 1975), de turc (McGill 1983-1984) et de sanscrit (McGill 1996-1998).

Carrière

Professeur à l’Université Laval, où il enseigne le grec ancien et le grec moderne de 1970 à 1973.

Depuis 1973 il est professeur à l’Université de Montréal, où il enseigne la littérature néo-hellénique et la traduction littéraire; il est directeur du programme d’Études néo-helléniques depuis 1973.

Il a été le premier titulaire de la Chaire Phrixos B. Papachristidis de grec moderne à l’Université McGill (2001-2007).

Il est directeur du Centre interuniversitaire d’études néo-helléniques de Montréal depuis 2001.

Il a été invité à donner des séminaires et des conférences à la Sorbonne, à l’université d’Athènes, à l’université de l’Égée, à l’université Panteion, à l’université de Patras, à l’université de Bucarest, à l’université de Iaşi, à l’université La Sapienza de Rome, à l’université Harvard, à l’Université McGill, au Musée d’art moderne d’Andros (en), à l’Institut Français d’Athènes, etc.

Il est l’auteur de volumes, de nombreux articles et communications scientifiques en particulier sur l’Aube des Lumières en Grèce et en Roumanie, sur le surréalisme en Grèce et sur la traduction littéraire. Traducteur littéraire, il a publié chez Gallimard, Fata Morgana, Actes Sud, Seuil, Institut Français d’Athènes, Éditions du Centre Pompidou, Presses de l’Université de Montréal, etc.

Honneurs
  • Membre correspondant de la Société des écrivains de Grèce depuis 1987
  • Membre de la Société royale du Canada depuis 1999
  • Membre de l’Académie des lettres et des sciences humaines de la Société royale du Canada depuis 1999. Discours de réception à l’Académie, Montréal, le  : « Les Grecs et le Surréalisme »
  • Honoré du titre de Philhellène par la Communauté hellénique de Montréal le
  • Membre honoraire de la Communauté roumaine de Montréal depuis 2004
  • Décoré de la Croix d’or de l’Ordre de l’Honneur de la République hellénique par le Président Konstantínos Stephanópoulos en 2005
  • Membre honoraire de l’Académie américano-roumaine (en) depuis 2005
  • Membre honoraire de la Société des écrivains roumains du Canada depuis 2007
  • Membre honoraire de l’Institut d’études Sud-Est européennes de l’Académie roumaine depuis 2009