Sont des itinéraires de dialogue interculturel, des événements culturels et d’autres activités axées sur l’Olivier et au-delà. C’est un « pont » qui, depuis la Grèce, s’étend à tous les pays du monde pour transmettre les messages de l’olivier et ouvrir de nouvelles voies de communication et de coopération.

Les origines de l’olivier

olive-origin-02sLes origines de l’olivier se perdent dans la nuit des temps. Il s’agit d’un arbre qui existe dans l’espace méditerranéen depuis des milliers d’années. L’olivier sauvage, l’ancêtre de l’olivier cultivé, est celui qu’on voit encore dans le Péloponnèse, en Crète, en Afrique du nord et au Moyen-Orient, d’où il est originaire selon des témoignages écrits. Des recherches archéologiques récentes menées dans les Cyclades, mais aussi dans d’autres régions, ont mis à jour des feuilles d’olivier fossilisées qui, selon les méthodes modernes de datation, sont âgés de 50-60.000 ans, ce qui prouve que la Grèce est une des patries de l’olivier. L’olivier a marqué, par sa présence, non seulement le paysage, mais aussi la vie quotidienne des Grecs et des autres peuples méditerranéens, il est associé à leurs rites et à leurs coutumes religieuses et il a influencé leurs mœurs, en créant une civilisation tout à fait particulière, la civilisation de l’olivier.

 

Les activités sont menées par le Réseau international et la Fondation culturelle « Routes de l’Olivier », organisme non gouvernemental à but non lucratif basé à Kalamata (Grèce), qui depuis 1998 mettent en place une pratique culturelle innovante et en même temps proposition alternative de développement durable pour les régions oléicoles.

Le programme annuel d’activités est mis en place par une équipe scientifique internationale en collaboration avec les membres et partenaires du Réseau dans tous les pays méditerranéens.

Activités

Propositions de découverte de la Méditerranée de l’olivier et encouragement du développement durable, des événements, des séminaires, des campagnes d’information, recherche et documentation sur la culture, les traditions, les produits et la gastronomie méditerranéens, des activités innovantes pour les jeunes etc.

Au cours de leurs vingt premières années d’existence, les « Routes de l’olivier » ont parcouru plus de 200 000 km au service du dialogue interculturel dans plus de 20 pays et continuent aujourd’hui à recenser et à promouvoir un patrimoine culturel unique : celui de l’olivier, qui fait partie de la civilisation méditerranéenne et européenne.

Moments importants…

En 2003 les « Routes de l’Olivier » sont unanimement reconnues par l’Unesco suite à la proposition de l’Ambassadeur de Grèce auprès de cette Organisation internationale Mr Vasilis Vassilikos. C’est la récompense d’une idée mais aussi la confirmation de l’utilité de cette initiative.

Les contacts qui ont eu lieu lors les premiers itinéraires de « découverte » de la civilisation de l’olivier mettent en évidence la nécessité de créer une charte du patrimoine culturel de l’olivier (paysages / oliveraies, huile d’olive de tous les temps, coutumes et traditions, habitudes culinaires, utilisations de ses produits olives, etc.). Un comité scientifique est mis en place pour entreprendre sa création.

En 2005, les « Routes de l’Olivier » sont adoptées par le Conseil de l’Europe et portent le titre de « Grand itinéraire culturel Européen ». Les premiers résultats des recherches pour la Charte du patrimoine matériel et immatériel de l’olivier, fondent la base pour l’élaboration de nouveaux itinéraires locaux (région de Meknès au Maroc, en Grèce du sud-ouest et au Proche-Orient, en Syrie et au Liban). Il s’agit d’un projet-pilote qui vise à renforcer le tourisme thématique à travers la valorisation de la civilisation de l’olivier.

En 2008, les « Routes de l’Olivier » quittent les rives de la Méditerranée pour rejoindre les Routes de la soie. Depuis la Messénie (Grece) et l’ancienne Messène, 50 motards se dirigent par la route vers l’Asie pour transmettre un message de paix à l’occasion des Jeux olympiques de 2008 célébrés à Pékin. Treize pays, soit 17 000 km, seront parcourus pendant ce voyage qui est lié au symbolisme de l’olivier et consacré au dialogue interculturel …

2015-2018 ,  Les « Routes de l’Olivier » continuent leur marche dans le temps et dans l’espace. Des fêtes de l’olivier, des propositions d’itinéraires de courte durée pour la découverte des régions oléicoles, des séminaires et de journées d’information au sujet de la civilisation de l’olivier et de tourisme culturel, des études et des recherches sur les produits méditerranéens et la gastronomie traditionnelle, accueil et initiatives pour l’intégration des réfugiés provenant des pays de l’olivier, font partie des activités qui se réalisent avec la coopération et la participation des membres du réseau,


En 2005, les ‘Routes de l’Olivier’ ont été certifiées comme Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe.

Cette certification permet aux ‘Routes de l’Olivier’ d’agir comme une passerelle vers de nouvelles coopérations entre territoires et aujourd’hui leur réseau regroupe des organismes, des Universités et acteurs de la société civile, des compagnons de route, des scientifiques, des chercheurs, des artisans, des producteurs et artistes issus de plusieurs pays oléicoles, des Chambres de Commerce, des entreprises et aussi d’autres réseaux euro-méditerranéens…
A travers des propositions d’itinéraires de découverte du monde de l’olivier, des expositions, des événements culturels, des rencontres entrepreneuriales, des actions sociales, des forums, des concours artistiques, des recherches et publications autour de l’olivier (histoire, symbolisme, paysages, produits etc.), les ‘Routes de l’Olivier’ connectent l’Europe et valorisent un de ses patrimoines communs : l’olivier.
A ce jour, notre Itinéraire Culturel traverse plus de 10 pays méditerranéens Grèce, Italie, Espagne, France, Portugal, Liban, Maroc, Tunisie, Slovénie, Croatie… et s’étend même au-delà du berceau civilisationnel de l’olivier, la Méditerranée…

 Plus qu’une destination… C’est une autre façon de voir le monde.

PROPOSITIONS D »ITINÉRAIRES

Si l’Odyssée d’Homère se faisait en bateau, les conflits politiques et la législation de notre époque moderne ne nous permettent plus vraiment de voguer librement dans les eaux méditerranéennes. C’est pourquoi nous vous proposons des itinéraires terrestres de découverte des paysages naturels et culturels de l’olivier et 4 manières différentes de se familiariser avec l’arbre de lumière, symbole de la Méditerranée

    • Les itinéraires locaux pédestres

Ces parcours vous inscrivent dans l’espace-temps spécifique de la marche à pied : local, lent, régulier. La marche au milieu des oliveraies comporte une dimension multi-sensorielle et vous apportera une expérience singulière : effleurer l’écorce d’un olivier torturé centenaire, respirer à plein poumons l’odeur des olives fraîchement pressées, contempler le paysage à travers les feuilles miroitantes et argentées des arbres, entendre la brise souffler à travers le fin feuillage… Vous serez dans l’ici et le maintenant, étreint d’une émotion que seuls les paysages méditerranéens peuvent générer.
Vous trouverez ici nos suggestions pour la France, développées en partenariat avec le site Visorando et ici, nos suggestions pour l’Italie.
Ici vous trouverez nos nouvelles suggestions pour la Croatie et ici pour la Slovénie, sélectionnées dans le cadre du projet Routes4U.
D’autres guides verront le jour au fil du temps.

    • Les itinéraires locaux à vélo

Couvrant un plus large territoire, ces circuits vous permettront d’expérimenter le souffle du vent sur votre visage tandis que vous pédalerez au milieu des oliveraies…
Vous trouverez ici quelques propositions autour du bassin méditerranéen.

    • Les itinéraires en voiture ou en moto

Ces itinéraires vous permettent d’explorer plusieurs paysages naturels et culturels d’olivier au pourtour du bassin méditerranéen. Dépassant les frontières régionales, voir nationales, parcourir ces routes correspond à la mission même des Itinéraires Culturels The Routes of the Olive Tree : créer du lien entre les régions oléicoles. L’olivier est le symbole même de la Méditerranée et contribue à son unité. Pour comprendre l’âme de cet arbre, il faut parcourir son territoire, ses territoires.

Vous trouverez ici ici une carte, regroupant des points d’intérêts liés à l’olivier dans tous les pays membres du Réseau des «Routes de l’Olivier» et ici quelques propositions d’itinéraire en voiture ou en moto.

En France : petits itinéraires culturels «Découverte de la Méditerranée de l’olivier»

Itinéraire 1: Nyons & la Valée de l’Eygues

Des villages pittoresques au milieu des oliveraies… Des oliviers centenaires se mêlent aux bâtiments chargés d’histoire en offrant de magnifiques paysages…

Itinéraire 2: Buis-les-Baronnies & la Valée de l’Ouvèze

Des sites préservés, dans un paysage aux couleurs argentées de l’olivier, au vert des forets et au bleu des cours d’eau, idéal pour faire une escalade ou tout simplement se balader en compagnie de l’olivier…

En Grèce:petits itinéraires culturels «Découverte de la Méditerranée de l’olivier»

Itinéraire 1. Kalamata-Stavropigio-Kardamili et retour à Kalamata (via Doloi)En partant de Kalamata, la capitale de Messénie, arrêtez-vous à Stavropigio pour visiter le moulin à huile classique ‘Skarapalezos’. Si vous y allez pendant la saison de la cueillette des olives, vous aurez l’occasion de suivre la production de l’huile comme elle se faisait autrefois et aussi vous pourrez essayer de l’huile d’olive fraîche sur des tranches de pain grillé.

Itinéraire 2  Kalamata-Ancienne Messini-Samarina-Androussa-Chora

Si vous choisissez cette direction et quel que soit le point de départ de votre visite, visitez l’Ancienne Messine, l’une des villes grecques antiques miraculeusement préservée et entourée d’un magnifique paysage d’oliveraies… À l’extérieur du site archéologique, cherchez la Porte d’Arcadie et les remparts de la ville, d’où la vue sur la plaine messénienne est impressionnante…

Projet OLIVE4ALL, Le patrimoine oléicole pour le développement durable : Sensibilisation des communautés au patrimoine vivant.

POLIVE4ALL repose sur l’idée de sensibiliser le public au développement durable par le biais du patrimoine culturel. A partir de l’étude du patrimoine oléicole, choisi pour sa représentativité dans l’identité méditerranéenne et porteur de valeurs et de symbolisme forts, mais sous-estimé dans la zone euro-méditerranéenne, l’objectif est de construire une méthodologie innovante, interdisciplinaire et transférable.
En partant d’une approche critique du patrimoine, l’objectif est de mettre en lumière un aspect souvent négligé du patrimoine rural, ainsi que les acteurs et les communautés qui y sont associés et qui n’ont pas conscience de sa valeur.
Cet objectif sera atteint par le biais d’une plateforme interactive en ligne qui, grâce à la technologie, encouragera la participation et la sensibilisation du public et des parties prenantes à ce patrimoine unique.
Afin d’assurer l’impact le plus large possible d’OLIVE4ALL, nous invitons les parties prenantes à s’engager et à collaborer pour partager les connaissances, apprendre des bonnes pratiques et apporter des changements durables pour construire la société résiliente de demain.


Bibliographie
Adresses qui vous aideront à enrichir vos connaissances:

ARGENTINE

  •  Associacion Argentina de Grasas y Aceites (ASAGA) www.asaga.org.ar
  • Camara de la Industria Aceiteira de la Republica Argentina    www.ciara.com.ar

AUSTRALIE

FRANCE

GRECE

ETATS-UNIS

ESPAGNE

ITALIE

CROATIE

NOUVELLE-ZELANDE

AFRIQUE DU SUD

PORTUGAL

SYRIE

TUNISIE

TURQUIE

Source: