A l’occasion du centenaire de la naissance du compositeur Iannis Xenakis, La Philharmonie de Paris lui consacre une exposition, à voir du 10 février au 26 juin 2022, au Musée de la musique.

Iannis Xenakis, artiste total (1922-2001)

À l’occasion du centenaire de la naissance du compositeur Iannis Xenakis, l’exposition Révolutions Xenakis célèbre les nombreuses facettes de l’un des artistes les plus féconds de la seconde moitié du XXe siècle.

Tout à la fois compositeur (élève d’Olivier Messiaen), architecte et ingénieur (collaborateur du Corbusier à partir de 1947), féru de mathématiques et d’informatique (créateur de l’UPIC), il a fait œuvre de pionnier dans de nombreux domaines, comme la musique électroacoustique, l’informatique musicale ou le concert électronique immersif.

Ses spectacles de lumière et de son ont conquis un large public et la vitalité de son catalogue, riche de près de 150 opus, ne s’est jamais démentie.

Amoureux de l’Antiquité grecque, « né vingt-cinq siècles trop tard » comme il l’affirmait, Xenakis fut pourtant un créateur à la pointe de la modernité la plus radicale. Son œuvre musicale et architecturale est le reflet de croisements disciplinaires permanents.

L’exposition invite le visiteur au cœur de l’atelier de l’artiste et propose une expérience immersive à l’image de ses spectacles d’art total qui firent de lui l’un des pères fondateurs de l’art numérique.

Lithographie originale d'après le Diatope de Beaubourg, numérotée et signée, 1975
Lithographie originale d’après le Diatope de Beaubourg, numérotée et signée, 1975, © Collection Famille Iannis Xenakis

Une rétrospective pluridimensionnelle

Le parcours de l’exposition est conçu en 6 tableaux, avec près de 20 opus musicaux et architecturaux et 220 documents originaux d’archives émanant de la collection privée Xenakis : photographies, maquettes, partitions.

Ce fil narratif à la fois thématique et chronologique convie le visiteur à s’approprier l’univers singulier de Xenakis, son histoire personnelle, comme sa pensée et son œuvre.


Polytope de Cluny, © Collection Famille Iannis Xenakis

Revivre l’expérience Xenakis : des dispositifs et des créations iconiques

3 projections monumentales immergent le visiteur dans son œuvre architecturale et musicale
– La première consacrée au Pavillon Philips rend compte du spectacle « son et lumière » pensé avec Le Corbusier pour l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958.
– La seconde invite à pénétrer au sein des grandes réalisations architecturales de Xenakis, telles le couvent de la Tourette ou les Polytopes, mais aussi ses programmes de villas privées.
– La dernière évoque le rapport de Xenakis à la danse, notamment la pièce Kraanerg composée en 1969 pour un ballet chorégraphié par Roland Petit avec un décor de Vasarely.

3 œuvres musicales mises en scène transforment l’exposition en salle de spectacle
– Concret PH, œuvre de musique électronique composée pour le Pavillon Philips, est diffusée dans l’exposition dans une version remasterisée à partir de la bande magnétique originale.
– La Légende d’Eer créée pour le Diatope de Beaubourg en 1978, est accompagnée d’une installation lumière du studio d’art numérique ExperiensS qui envahit le plafond de l’exposition.
– Persephassa, partition majeure pour percussions, est présentée dans sa version spatialisée originale, le public étant placé au centre du dispositif instrumental pour revivre l’inouï.

Une scénographie signée par Jean-Michel Wilmotte

La scénographie de l’architecte, urbaniste et designer Jean-Michel Wilmotte place la musique de Xenakis au centre de l’exposition et l’auditeur au cœur de l’action musicale. Les nombreux dispositifs graphiques, audio et multimédias permettent d’appréhender le catalogue foisonnant du compositeur. Les vastes projections révèlent sa maîtrise inédite de l’espace que ce soit dans ses réalisations architecturales ou ses spectacles musicaux.

Commissaires d’exposition : Mâkhi Xenakis et Thierry Maniguet
Scénographie : Jean-Michel Wilmotte
Avec le soutien de la Fondation Le Corbusier

Iannis Xenakis, le portrait passionnant d’une filleMâkhi Xenakis - Babelio

Le livre exceptionnel de sa fille unique, l’artiste-peintre Mâkhi Xenakis, paru en 2015, vient d’être réédité aux éditions Actes Sud.

Mâkhi Xenakis n’a pas un héritage ordinaire. Elle est la fille d’une écrivain et d’un compositeur, deux êtres que la vie a particulièrement bousculés. « Depuis plusieurs années, explique-t-elle, je ressens cette impression étrange et impérieuse qu’il me faut donner vie à ce nouveau livre sur mon père, qui m’occupe de manière souterraine depuis si longtemps ». Dans Iannis Xenakis, Un père bouleversant, elle compose un livre qui se lit comme un roman.

Leur histoire est passionnante de drames, de courage, de doute créateur et de détermination. L’enfance de Iannis Xenakis en Grèce, dans les années 1930 est marquée par le deuil, la guerre et par une immense soif de connaissance. Très tôt il observe la nature avec ses oreilles, la mer d’Ulysse et le vent de Éole. Iannis Xenakis devient résistant à l’occupant nazi, frôle la mort, paye son engagement d’une gueule cassée et doit s’exiler en France. Architecte de formation, il entre au cabinet du Corbusier et compose Metastasis, œuvre avant-gardiste teintée de mathématiques et d’architecture.

Révolutions à la Philharmonie

A l’occasion du centenaire de la naissance du compositeur, la Philharmonie de Paris présente au Musée de la musique, Revolutions Xinakis. L’exposition met à l’honneur la pluralité et la richesse mathématique des œuvres de l’artiste.

Une immersion chronologique, dans laquelle le visiteur retrace sa vie et son parcours extraordinaire, à travers six tableaux, une vingtaine d’opus musicaux et architecturaux et 220 documents originaux d’archives émanant de la collection privée de la famille : photographies, maquettes, partitions.

 

 


A lire aussi

Demange Dominique, « Iannis Xénakis. Une approche philosophique », Le Philosophoire, 1999/1 (n° 7), p. 200-240. DOI : 10.3917/phoir.007.0200. URL : https://www.cairn.info/revue-le-philosophoire-1999-1-page-200.htm

Peillon Catherine, « Xenakis, architecte musicien », La pensée de midi, 2006/2 (N° 18), p. 161-166. DOI : 10.3917/lpm.018.0161. URL : https://www.cairn.info/revue-la-pensee-de-midi-2006-2-page-161.htm

Fauvel Philippe, « Un poème V-LC dans l’eXtomac », Vertigo, 2009/2 (n° 36), p. 56-58. DOI : 10.3917/ver.036.0056. URL : https://www.cairn.info/revue-vertigo-2009-2-page-56.htm

Tremblay Gilles, « Musique », Études, 2002/2 (Tome 396), p. 259-262. DOI : 10.3917/etu.962.0259. URL : https://www.cairn.info/revue-etudes-2002-2-page-259.htm

Magnat Julien, Renouard Jean-Philippe, « La cantatrice fauve. Entretien avec Diamanda Galás », Vacarme, 2001/3 (n° 16), p. 40-45. DOI : 10.3917/vaca.016.0040. URL : https://www.cairn.info/revue-vacarme-2001-3-page-40.htm

Demange Dominique, « Iannis Xénakis. A Philosophical Approach », Le philosophoire, 1999/1 (No 7), p. 200-240. DOI: 10.3917/phoir.007.0200. URL: https://www.cairn-int.info/journal-le-philosophoire-1999-1-page-200.htm

Séverine Bridoux-Michel, Le Corbusier, Iannis Xenakis : un dialogue architecture/musique Marseille : Imbernon, 2018, 200p. ill. en noir et en coul. 21 x 21cm Bibliogr. ISBN : 9782919230266.

https://www.numeridanse.tv/videotheque-danse/pleiades Composée par Iannis Xenakis, Pléiades est à l’origine en 1979, une commande ..

ALBÈRA, Philippe. Entretien avec Iannis Xenakis In : Musiques en création : Revue Contrechamps / numéro spécial [en ligne]. Genève : Éditions Contrechamps, 1989 (généré le 19 février 2022). Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/contrechamps/2274>. ISBN : 9782940599127. DOI : https://doi.org/10.4000/books.contrechamps.2274.

Xenakis et les arts Rouen : Ecole nationale supérieure d’architecture de Normandie : Point de vues, 2014, 200p. ill. 21 x 15c mIndex ISBN : 9782371950009. _   Sous la dir. de Pierre Albert Castanet, Sharon Kanach. Préf. de Fabienne Fendrich
De la musique à l’architecture : le mystère des pans de verre « ondulatoires » du couvent de la tourette de le corbusier et
Xenakis  Elisavet Kiourtsoglou https://www.erudit.org/fr/revues/is/2015-v35-n2-is03485/1043822ar.pdf
Littérature et vocalité chez Xenakis ou comment traiter des abîmes  Nicolas Darbon https://www.erudit.org/fr/revues/is/2014-v34-n1-2-is01901/1030872ar.pdf

Iannis Xenakis Compositeur français d’origine grecque né le 29 mai 1922 à Braila, Roumanie, mort le 4 février 2001 à Paris.

SITE  https://www.iannis-xenakis.org/category/actualites/