que Evangélia MOUSSOURI retrace dans un Article paru dans la revue Écarts d’identité N°95-96 . Printemps 2001, de l’ Association dauphinoise pour l’accueil des travailleurs étrangers ADATE.

En quatre « vagues » migratoires,et pour des raisons historiques à chaque fois déterminantes, du côté du pays d’origine ou de la France,ou des deux, les Grecs qui se sont installés en Isère depuis la première guerre mondiale, ont construit leurs marques. Aujourd’hui, « une grande partie des Français d’origine grecque sont des binationaux ».Grenoble, haut lieu de l'intelligence artificielle | Les Echos

Evangélia MOUSSOURI est Professeure Assistante en « Sociolinguistique et applications à la langue française » au Département de Langue et de Littérature Françaises de l’université Aristote de Thessalonique. Ses travaux de recherche portent sur les contacts des langues, les situations bi-/plurilingues, les représentations sociolinguistiques, les alternances codiques et la didactique du plurilinguisme. Elle enseigne aussi au Master 2 « Spécialisation des enseignants du FLE » de l’Université Ouverte Hellénique. Elle a enseigné pendant plusieurs années au Département des Sciences du langage de l’université Stendhal-Grenoble 3 et Valence ainsi qu’à l’Institut d’Études Néo-helléniques de l’université Lyon 3.