Alors que la discrimination au travail reste une problématique sociétale importante, voici une liste de six films documentaires à l’esprit « girl power » pour celles en manque de motivation et qui donnent aussi de l’espoir.

La plate-forme de visionnement du Docs in Exile Film Festival ouvrira le 10 décembre et tous les films seront disponibles jusqu’au 14 décembre. Les projections sont gratuites et tous les films sont sous-titrés en grec.

 

(Rien d’extraordinaire: Diana Kennedy, 2019)

Réalisé par: Elizabeth Carroll / Durée: 72 ′

Est-ce Mick Jagger de la cuisine mexicaine ? Julia Child du Mexique ? ou  C’est la pire chose qui soit jamais arrivée dans la grande cuisine? Qu’est-ce qui rend la chef Diana Kennedy, âgée de 95 ans, si appréciée  mais  aussi si contestée ?

(Le réformiste – Une imam, 2019)

Réalisé par: Marie Skovgaard / Durée: 88 ′

«Le sang est versé et les mariages sont dissous lorsque les femmes défient la domination masculine – c’est le prix du changement. Je sais parce-que ça m’est arrivé.  »

(Les libraires, 2019)

Réalisé par: D.W. Jeune / Durée: 99 99

La conservation des livres rares fait partie intégrante de l’histoire humaine. Mais quels sont les personnages mystérieux impliqués dans cette profession?

(La grotte, 2019)

Réalisé par: Feras Fayyad / Durée: 106 ′

Sous les ruines d’une ville assiégée en Syrie, un groupe de médecins courageux dirige un hôpital clandestin. Trois médecins sont également impliqués dans deux révolutions: une contre le régime et une contre le patriarcat.

(93 Reine, 2018)

Réalisé par: Paula Eiselt / Durée: 85 ′

Un groupe de femmes juives orthodoxes rompt avec leur tradition patriarcale en créant le premier Corps de femmes volontaires pour secourir les blessés à New York.

(Le village vibrant, 2019)

Réalisé par: Weronika Jurkiewicz / Durée: 7 ′

Un village tranquille quelque part en Hongrie compte non seulement sur le dos des femmes pour gagner sa vie, mais aussi pour réaliser vos fantasmes les plus fous.