La commémoration nationale du 17 novembre 1973, qui symbolise pour les Grecs la chute de la dictature militaire (1967-1974) et le retour à la démocratie. Chaque année, l’anniversaire du soulèvement des étudiants de Polytechnique est marqué par d’importantes manifestations des partis et mouvements de gauche qui avaient joué un rôle majeur dans la chute du régime des colonels. Une longue marche traverse traditionnellement le centre d’Athènes pour se terminer devant l’ambassade des États-Unis, le pays qui avait soutenu la dictature grecque en pleine guerre froide.

Cette année la commémoration était frappée d’une interdiction de rassemblement décrétée samedi par le gouvernement de droite pour protéger « la santé publique ». Ainsi, les rassemblements de plus de 3 personnes ont été interdits entre le 15 et le 18 novembre. Pourtant, quelques semaines avant, les rassemblements lors de la fête nationale de Grèce du 28 octobre n’avaient pas été interdits.

Cette interdiction a provoqué l’ire des communistes du KKE, de la gauche radicale d’Alexis Tsipras et du MeRa25 de Yannis Varoufakis qui ont signé un communiqué commun pour protester contre l’interdiction par le gouvernement de droite.

En dépit de cette interdiction, quelque 200 personnes ont tenu un rassemblement symbolique près de l’ambassade américaine et en début d’après-midi un autre rassemblement a eu lieu dans le centre d’Athènes. Les forces anti-émeutes déployées en nombre dès le matin devant les bâtiments publics et les universités ont fait usage de gaz lacrymogènes, de grenades assourdissantes et de canons à eau contre les manifestants. Une dizaine de manifestants ont été interpellés et un député communiste a été blessé, selon la télévision publique ERT.

Les forces anti-émeutes se sont déchaînés sans masque sur des manifestants masqués. Pour le journaliste de gauche Yannis Androulidakis, c’est le jour le plus sombre de l’histoire grecque post-colonels. « Constitution bafouée, interdiction de se déplacer, attaques de la police non masquée. Il y a maintenant un risque d’explosion du covid parmi les manifestants, mais cette fois-ci ce sera à cause de la police ! »

 

 

La dictature des colonels est le nom donné au pouvoir politique en place en Grèce de 1967 à 1974, qui provoqua l’exil du roi Constantin II, monté sur le trône en 1964. Cette dictature est issue du coup d’État de la junte, alors dominée par Geórgios Papadópoulos.. Pour plus d’informations….

  • Plassmann, Lorenz, et Constantin Prévélakis. « 1973 et la Grèce : année des révoltes ou année des complots ? », Revue internationale et stratégique, vol. 91, no. 3, 2013, pp. 163-171.
  • 1967 à 1974 : la Grèce paralysée sous le régime des colonels, Audrey Anne Blanchet, École de olitique appliquée,Faculté des lettres et sciences humaines, Université de Sherbrooke. Perspectives monde, 17 novembre 2017.
  • Corinne Talon, « La dictature des colonels en Grèce, 1967-1974 », Cahiers balkaniques [En ligne], 38-39 | 2011, mis en ligne le 11 décembre 2012, consulté le 20 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/ceb/1105 ;
  • Grèce : la dictature des colonels – Archives vidéo et radio Ina.frle 24 juillet 1974, prenait fin la dictature des Colonels en Grèce. La crise chypriote allait précipiter la chute d’un régime militaire …
  • Grèce. Avril 1967, le coup d’Etat des colonels, Nicolas Svoronos, 27 avril 2017 La Brèche
  • ANTONIS LIAKOS and Christine Laferrière, Rue Descartes No. 51, PHILOSOPHER EN GRECE AUJOURD’HUI (Janvier 2006), pp. 92-113 (22 pages)
  • La dictature des Colonels (1967-1974) Par Team_LGA -11 novembre 2018, la Grèce autrement.
  • Σακκάς, Ιωάννης, Το δικτατορικό καθεστώς, η Κύπρος και οι κρίσεις στη Μέση Ανατολή, Πανεπιστήμιο Αιγαίου, Σχολή ανθρωπιστικών επιστημών, Κάλλιπος, 2015
  • Πτώση Δικτατορίας Πρώτες Ενέργειες, Βουλή των Έλλήνων
  • Λεωνιδας Καλλιβρετακης, Το ελληνικό δικτατορικό καθεστώς στη συγκυρία του μεσανατολικού πολέμου του 1973, ejournals, 2014
  • Ανδρεόπουλος, Χαράλαμπος , Σχέσεις εκκλησίας και πολιτείας στην Ελλάδα κατά την Επταετία (1967-1974) ;                 Αριστοτέλειο Πανεπιστήμιο Θεσσαλονίκης (ΑΠΘ). Σχολή Θεολογική. 2016
  • Κομνηνός, Βλάσης , Κινηματογράφος και προπαγάνδα: ιστορικές και πολεμικές ταινίες στην Ελλάδα κατά την περίοδο της δικτατορίας (1967-1974), Εθνικό και Καποδιστριακό Πανεπιστήμιο Αθηνών (ΕΚΠΑ). 2012
  • Ραϊτσίνης, Χάρης, Παράνομος τύπος, λογοκρισία και προπαγάνδα κατά τη διάρκεια της δικτατορίας των συνταγματαρχών 1967-1974, Αριστοτέλειο Πανεπιστήμιο Θεσσαλονίκης (ΑΠΘ). Σχολή Οικονομικών και Πολιτικών Επιστημών. 2016
  • Αλεξανδρος Nαυπλιωτης, Οι αετοί, το λιοντάρι, το σφυροδρέπανο και ο φοίνικας: Οι εξωτερικές σχέσεις της Ελλάδας αμέσως πριν και κατά τη διάρκεια της δικτατορίας των συνταγματαρχών, Ο Μνήμων, Τόμ. 33 (2014)
  • Αγγελική Κόκκαλη, Ελληνικός κινηματογράφος και αντιδικτατορικό φοιτητικό κίνημα, επιθεώρηση κοινωνικών ερευνών , 1997