Deux millions de Pontiques vivent aujourd’hui de par le monde et ils ne demandent qu’une seule chose : que justice leur soit rendue, que la Turquie reconnaisse le génocide de leur peuple.
De toutes manières, pour accéder à l’Union Européenne, la Turquie devra faire des efforts dans ce sens en reconnaissant les actes barbares menés sous le régime de Kemal Ataturk et notamment le génocide des Grecs, des Arméniens mais aussi des

La Grèce ainsi que la République de Chypre ont officiellement reconnu le génocide et ont déclaré le 19 mai comme date commémorative. Les États américains de la Caroline du Sud, du New Jersey, de Floride, du Massachusetts, de Pennsylvanie et de l’Illinois ont aussi voté des résolutions reconnaissant le génocide.

George E. Pataki, gouverneur de l’État de New York a instauré le Pontian Greek Genocide Remembrance Day le 19 mai 200239.

L’Arménie a reconnu officiellement le 24 mars 2015 le génocide grec pontique et le génocide assyrien.

Le Parlement de Suède a officiellement reconnu le génocide contre les Grecs pontiques le 11 mars 2010.

Le 10 avril 2015, la seconde chambre des États généraux – Pays-Bas vote une résolution contraignante reconnaissant le génocide des Assyriens, Grecs et Arméniens par les Turcs ottomans pendant la Première Guerre mondiale.

L’Association internationale de recherche sur les génocides a reconnu le 16 mai 2007 ce génocide, au même titre que le génocide arménien et que le génocide assyrien.

Pour plus d’informations on vous propose :

Michel Bruneau L’expulsion et la diasporisation des Grecs d’Asie Mineure et de Thrace orientale (1914-1923)