Pour cette année nouvelle, on vous souhaite des joies simples, de belles perspectives et des horizons infinis. Bonne année 2020!

La Communauté grecque des Alpes Maritimes  vous invite à partager la VASSILOPITA qui sera coupée le

Samedi 18 janvier 2019   à 15h00

Maison des Associations, 12ter Place Garibaldi, 06000 Nice             

Nous serons heureux d’échanger avec vous nos vœux et de partager un verre d’amitié à l’aube de cette nouvelle année.

VASSILOPITA

La vassilopita est une tradition dans les foyers grecs pour le passage au nouvel an.

Vassilopita vient de “pita”, ici un gâteau, et de “Vassilis” ou Basile, en l’honneur de Saint Basile, évêque du quatrième siècle en Cappadoce (région historique d’Asie Mineure située dans l’actuelle Turquie) connu pour sa générosité.

C’est d’ailleurs encore en son souvenir que les enfants grecs reçoivent leurs cadeaux de Noël portés par le Saint, le 31 décembre au soir, veille de la Saint Basile, dans la tradition orthodoxe.

L’histoire raconte que du temps de Saint Basile, le gouverneur de Cappadoce [la Grèce faisant partie de l’empire Ottoma] décida de se déplacer lui-même afin de collecter les taxes impayées.

Effrayée, la population demanda la protection de son évêque. Celui-ci conseilla aux habitants de donner un objet de valeur afin de l’offrir au gouverneur et ainsi d’apaiser sa colère.

Effectivement ce geste lénifia le courroux du gouverneur qui, ému par l’éloquence de Saint Basile défendant la cause de ses ouailles, refusa les présents offerts.

Chacun fut soulagé de pouvoir conserver son bien mais nul ne pouvait rendre chaque objet à son propriétaire. Une fois de plus,Saint Basile trouva la solution. Il demanda à chaque famille de faire un grand gâteau à l’intérieur duquel on dissimulerait un objet précieux.

Saint Basile distribua les pâtisseries et comme par miracle chacun pu retrouver son bien. Depuis, les Grecs fêtent Saint Basile en préparant un gâteau sucré qui porte son nom et à minuit, le 31 décembre, tout le monde déguste ce dessert.

En Gréce, on utilise une pièce de monnaie, bien rincée et enrobée d’une feuille d’alu, en lieu et place d’une fève. La personne qui la découvre dans sa part la conserve précieusement dans son portefeuille pour se garantir de la chance toute l’année !

Lorsqu’on coupe la gâteau la première part est réservée au Christ, la seconde à la maison, la troisième au pauvre et les suivantes sont réparties entre les personnes présentes par ordre d’âge.