Le groupe Amorgos propose une soirée musicale sur le thème de l’Amour. L’amour tient une place toute particulière dans la musique grecque. Tant dans la chanson populaire que la chanson à texte ou le rebétiko, l’amour est largement célébré et tient une place primordiale.

Samedi 29 Janvier 2010    à 18h30

Auditorium, Espace des associations12 ter place Garibaldi, Nice, Tél 04.97.13.41.71

Dans la Théogonie d’Hésiode (VIIIe siècle av. J.-C.), Eros est issu de Chaos et constitue, avec Tartare, Nyx, Gaïa et Érèbe, une des cinq divinités primordiales. C’est le seul qui n’engendre pas, mais il permet à Ouranos et Gaïa de le faire. Il est beau, immortel, « dompte l’intelligence et la sagesse ». Jean-Pierre Vernant le présente comme le principe qui « rend manifeste la dualité, la multiplicité incluse dans l’unité ».

Pour Socrate, Éros est amour de quelque chose : c’est l’amour de la beauté. Comme tous les démons, c’est un intermédiaire entre les hommes et les dieux, entre la condition de mortel et celle d’immortel. Il apporte « au ciel les prières et les sacrifices des hommes » et rapporte « aux hommes les ordres des dieux et la rémunération des sacrifices qu’ils leur ont offerts ».