Grand Prix du Roman de l’Académie française 2007 pour son livre Ap. J.-C.   Vassilis Alexakis  parlera sur le thème :

Comment peut-on écrire en deux langues ?

Vendredi 16 Mai 2008 à 17h00

Amphithéâtre de la Bibliothèque Louis Nucéra, 1 av St Jean Baptiste 06364 Nice

Samedi 17 Mai   2008         de 16h à 18h   

Vassilis Alexakis dédicacera son dernier roman AP JC éditions stock

Librairie Masséna 55 rue Gioffredo 06000

Une rencontre s’organise en partenariat avec la BMVR de Nice Louis Nucéra.

Le romancier grec Vassilis Alexakis est né à Athènes (Grèce) le 25 décembre 1943; il est le fils du comédien grec Yannis Alexakis.

Après un séjour de trois années à Paris au début des années ’60, il s’installe définitivement dans la capitale française en 1968 mais ne cesse depuis de partager sa vie entre la Grèce et la France.

Presque toute son oeuvre, écrite d’abord en français puis en grec, est partagée entre ces deux cultures et mêle, dans des textes teintés d’ironie et d’humour noir, autobiographie et Histoire universelle, roman policier et récit fantastique.

Romancier, journaliste, dessinateur, cinéaste, Vassilis Alexakis est l’auteur d’une quinzaine de romans et récits, tous publiés en France, dont notamment Le Sandwich (1974), Les Girls du City-Boum-Boum (1975), La Tête du chat (1978), Talgo (1983), Contrôle d’identité (1985), Paris-Athènes (1989), Avant (1992), La Langue maternelle (1995), Le Coeur de Marguerite (1999), Les Mots étrangers (2002), Je t’oublierai tous les jours (2005) et Ap. J.-C. (2007).

Il a également publié des recueils de nouvelles: Pourquoi tu pleures ? (1991), Papa et autres nouvelles (1997), Le Colin d’Alaska (1999), des recueils d’aphorismes: Le Fils de King Kong (1987), L’Invention du baiser (1997), des livres de dessins: Mon amour ! (1978)..

Il a aussi réalisé des pièces radiophoniques ainsi que plusieurs films et téléfilms: Je suis fatigué (1982), Nestor Carmides passe à l’attaque (1984), La Table (1989), Les Athéniens (1990, Grand prix du jury du Festival du film d’humour de Chamrousse 1991).

A titre de journaliste et chroniqueur — il est diplômé de l’École Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille –, il a collaboré à plusieurs journaux et radios, dont Le Monde, La Croix, La Quinzaine Liéraire et France Culture.

Vassilis Alexakis a obtenu le prix Alexandre Vialatte 1992 et le Prix Albert Camus 1993 pour Avant, le Prix Médicis 1995 pour La Langue maternelle, le Prix de la Nouvelle 1997 de l’Académie française pour Papa et autres nouvelles et le Grand Prix du Roman 2007 de l’Académie Française pour Ap. J.-C.. Il est Officier des Arts et des Lettres et Commandeur de l’Ordre du Phénιχ